Transmission de génération en génération

Samedi 09/12/2023

« D’où venons-nous ? » Cette question n’est-elle pas directement liée à « Où allons-nous ? » ? Anne-Lise Sprunger souligne, dans une méditation, l’importance d’entretenir la mémoire d’un pionnier, d’un lieu, d’une œuvre, d’une promesse… Non pas pour se confondre en nostalgie mais bien pour être acteurs d’un mouvement vers l’avenir. De quoi a été faite la courroie de transmission à Saint-Loup pour permettre d’offrir à la génération actuelle un avenir fait d’espérance ?

Lorsqu’en 2018 la Communauté et l’Institution des diaconesses se sont déterminées pour la nouvelle vision — Saint-Loup un lieu mis à part, de vie communautaire, où rencontrer le Christ, être accueilli et restauré, afin d’aller et témoigner de l’amour du Père par l’Esprit Saint — cette décision communautaire venait pour ainsi dire, couronner la fin de la septième génération depuis la création de l'Institution des diaconesses. Un chemin nouveau s’est alors ouvert pour la huitième génération dans laquelle nous sommes entrés.

Témoignage de grâce, de force et de responsabilités clairement assumées tout au long des générations qui nous ont précédés !

Quel en est le secret ? Alors que notre aujourd’hui est caractérisé par la réussite immédiate, l’individualisme et, pour beaucoup, un manque de sens, de quoi a été faite la courroie de transmission à Saint-Loup pour permettre d’offrir à la génération actuelle un avenir fait d’espérance ? Je cite le fondateur de la Communauté, le pasteur Louis Germond qui nous a transmis la devise suivante : Dès le commencement, nous avons tout entrepris par la foi. La méthode s’est révélée trop bonne pour que l’on fut tenté d’en changer.

Bien sûr, il y a un savoir-faire qui a été transmis, ainsi que certaines traditions et autre héritage. Mais il y a tout d’abord une parole prophétique reçue par Henri Juvet transmise à Louis Germond, 1827. Une parole remplie de l’Esprit du Christ, laquelle parole garde encore toute sa force pour nous aujourd’huiDieu aura pitié de ce coin de terre. La lumière qui jadis brilla ici se rallumera. Cette maison où l’on s’amuse deviendra une maison de prière. Moi je ne le verrai pas, mais toi, Louis tu le verras.

La substance de la courroie de transmission est à trouver en Dieu et ses écrits. Dieu aime les générations. Il accomplit son œuvre notamment de génération en génération.

Afin qu’elles vivent et deviennent, il pose des paroles et des actes par lesquels il transmet sa vie et sa connaissance.

Écoute, Israël ...  Les paroles que je te donne aujourd'hui demeureront sur ton cœur. Tu les inculqueras à tes fils. (Deutéronome 6. 4,7)

L'Éternel dit à Moïse : Prends Josué, fils de Noun, homme en qui se trouve l'Esprit ; et tu poseras ta main sur lui. Tu le rendras participant de ta dignité, de sorte que toute la communauté des Israélites l'entende. (Nombres 27. 18,20)

Jésus dit : Allez donc auprès des gens de tous les peuples et faites d'eux mes disciples ; … enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai prescrit. (Matthieu 28.19-20)

Dieu ne transmet pas d’une manière théorique ou au moyen de projets. Par son Fils Jésus, Dieu s’est entièrement livré. Jésus quant à lui avait non seulement annoncé sa résurrection (Jean 11), mais au lendemain de Pâque, il transmet le message de la Bonne Nouvelle en allant à la rencontre de ses disciples dans la chambre haute, leur montrant les marques des clous et de l’épée qui transpercèrent sa chair, annonçant la paix pour un temps nouveau.

Nos communautés ne sont-elles pas fragilisées par manque de transmission ? Grand est alors le risque de rester à notre tour enfermé dans nos espaces de crainte, d’incertitude, oubliant la vision et les paroles que Dieu avait prononcées.

À plusieurs reprises et de différentes manières Dieu a dit à son peuple « Souviens-toi ».

Dans Jérémie 6.16 nous lisons « Voici ce que déclare le Seigneur : Allez sur les routes et voyez ce qu'il en est. Informez-vous des expériences du passé. Cherchez le bon chemin, suivez-le et vous vivrez tranquilles. » (NFC)

À la suite du Christ, nous sommes invités, personnellement et communautairement à transmettre les nombreuses bénédictions reçues. Ce faisant, nous verrons que l’Éternel nous montrera des trésors cachés que nous désirerons encore transmettre à la prochaine génération.

Anne-Lise Sprunger, Responsable du ministère à la Montagne de prière et Présidente de CoPil Avenir Saint-Loup

En savoir plus sur le livre de Soeur Elisabeth

Contact