Grâce
Eglise
Croissance
Alliance
Consécration
Guérison
Compassion
Diaporama

Bienvenue à Saint-Loup

Plus d'un siècle et demi au service des malades
L'Institution des diaconesses a été fondée en 1842 à Echallens par le pasteur Louis Germond sur le modèle de l'organisation créée par le pasteur Théodore Fliedner à Kaiserswerth en Allemagne six ans auparavant.
Les diaconesses répondent à une vocation; elles vivent en communauté, se consacrent à la prière et aux soins des malades, tâche pour laquelle elles reçoivent une formation.
En 1852, le pasteur Germond, sa famille et les sœurs s'installent dans le vallon de Saint-Loup, où le Dr Adolphe Butini de la Rive met à leur disposition l'Hôtel des Bains qu'il a acheté à cet effet.
L'hôtel devient hospice; il accueille les malades, les diaconesses et la famille du pasteur.
L'institution se développe, les patients affluent et les sœurs sont de plus en plus nombreuses. D'autres bâtiments sont édifiés notamment pour les malades, ainsi l'hôpital est inauguré en 1898.
Le premier hospice, appelé «Maison-mère», est agrandi en 1899-1902, afin de loger les sœurs dont le nombre s'accroît considérablement. Un nouveau bâtiment en forme de croix grecque est accolé au nord-ouest. Il intègre discrètement une chapelle éclairée par une coupole centrale.
La «Maison-mère» est le cœur de la communauté, sa «maison de famille»; elle est le lieu de vie des novices tout comme des sœurs retraitées, des diaconesses actives sur le site de Saint-Loup ou de celles qui viennent s'y ressourcer l'espace de quelques jours. Car les diaconesses ne travaillent pas uniquement à Saint-Loup, mais aussi dans des infirmeries dont elles ont contribué à la fondation ou dans des hôpitaux, notamment à l'Hôpital cantonal dès 1883.
Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, l'institution subit une importante évolution.
Des infirmières laïques bien formées prennent la relève des diaconesses qui abandonnent progressivement les soins aux malades et qui, suite à de longues réflexions, réorientent leur mission.
Les sœurs s'engagent, avec l'aide et la collaboration de professionnels, dans une œuvre d’écoute, de prière et de réflexion ainsi que d'accueil de personnes moralement fragilisées, parfois même matériellement affaiblies.
Aujourd’hui, ce lieu demeure ouvert à toute personne qui désire se retirer pour se laisser « re……. poser » dans sa vie. En plus chacun peut jouir de la nature et de tout ce qu’elle nous offre par son charme unique à ce vallon du Nozon.
Communauté des diaconesses
Ministère à la
Montagne de prière
 

Le Christ est en vous et il vous donne l’assurance que vous aurez part à la gloire de Dieu. 

Colossiens 1:27

L'être humain ne peut vivre que de la grâce de Dieu qui lui donne la vie et qui se révèle à lui. C'est au pied du trône de Dieu que la grâce se reçoit, dans le pardon et l'accueil. Par la grâce, demandée et reçue jour après jour, le chrétien exerce sa confiance, son espérance et reçoit la pleine et entière liberté d'être au service du Maître. C'est à cause de la grâce qu'il est possible d'exercer un ministère de compassion, sans complaisance et en vérité. La grâce permet des relations saines et saintes.

L'Eglise de Jésus Christ rassemble les chrétiens de toutes confessions. Si elle a été souvent creuset de division, elle est néanmoins le lieu de la communion et de l'apprentissage de l'amour et du pardon ; la soumission mutuelle et l'accueil de chacun en est la prérogative principale ; elle est le corps par lequel le Christ évangélise et agit dans le monde ; elle est aussi un peuple rassemblé dans la louange et l'adoration. En son sein émergent des ministères pour son édification. C'est en elle que les hommes naissent à la vie nouvelle et grandissent dans la foi. Prendre soin de l'église, c'est prendre soin de ses membres et aussi de ses ministres.

La croissance spirituelle est un processus inspiré par la grâce, intimement lié à la Parole de Dieu, la foi, la prière et le témoignage. Elle prend sa racine dans l'Amour et participe à la formation de Christ dans l'être intérieur, conduisant la personne toujours davantage à sa ressemblance. La croissance spirituelle ou édification équipe le chrétien et le Corps de Christ en vue du témoignage et de la pratique des oeuvres du Royaume, elle trouve sa finalité dans la manifestation de la gloire de Dieu ici-bas.

L'alliance est une valeur fondamentale du Royaume de Dieu. C'est le type de relation que Dieu propose aux êtres humains. Elle favorise la responsabilité personnelle. C'est sur ce modèle de l'Alliance de Dieu avec les hommes que nous sommes encouragés à vivre des alliances : le mariage, l'engagement au service, les partenariats, etc. L'alliance est un risque ; elle oblige à faire confiance en l'autre, elle est une audace relationnelle : c'est un acte de foi.

Elle naît d'un mouvement de vie allant de l'intérieur vers l'extérieur. Epris par l'Amour du Christ, le coeur de l'homme se donne en retour à celui qui l'a conduit des ténèbres à sa merveilleuse lumière. La consécration est un choix de vie conduisant généralement vers un changement radical de style de vie. L'attention et le service pour le prochain trouvera sa racine dans une communion profonde avec Dieu.

« Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes ; ... » (Malachie 4, 2)
La guérison de l'être humain passe par la mise en lumière des zones d'ombre de sa vie, l'acceptation de la justice de Dieu qui rétabli l'être dans sa dignité et ses relations, et l'humble reconnaissance de son besoin de protection. Elle concerne aussi bien le corps, l'âme et l'esprit. La guérison n'est pas un but en soi ; elle vise la libération de la vie du croyant pour qu'il puisse entrer librement dans le service auquel il est appellé. Elle est une offre du Seigneur qui a transmis cet ordre à ses disciples : « Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades » (Matthieu 10, 7-8)

La compassion fait partie de la nature même de Dieu. « L'Eternel est miséricordieux et compatissant, patient et d'une immense bonté » Ps.145. La compassion qui vient du coeur de Dieu en Jésus-Christ a un réel impact de changement. Là où la souffrance a pris place, elle engendre toujours la vie sous toutes ses formes, La compassion par l'Esprit Saint s'incarne en nous dans les profondeurs de l'être, le coeur et les entrailles. Elle nous pousse à la prière, inspire la parole et s'exprime par des actes d'amour concrets, apporte consolation et guérison de tout l'être. Toutes les actions de Jésus étaient motivées par la compassion du Père Vivre la compassion, c'est donner à notre tour notre coeur envers ceux qui cherchent l'amour de Dieu ou qui sont dans la souffrance.

Ancienne place Place actuelle Saint-Loup sous la neige Maisonnée et chapelle en bois Ancienne retraite Retraite Ancienne entrée Entrée actuelle Cloche Ancienne chapelle Chapelle actuelle Chapelle habitée Chapelle en bois Chapelle en bois habitée Ancienne salle à manger Salle à manger Salle à manger Bassin Grotte Chemin de prière Chemin de prière banc Chemin de prière Chemin de prière