La vocation du lieu

Dieu aura pitié de cette contrée !
La lumière qui jadis brilla ici se rallumera.
Cette maison deviendra une maison de prière.

Parole créatrice du pasteur Henri Juvet donnée en 1827 à son ami le pasteur Louis Germond fondateur de l’œuvre.
L’Institution des diaconesses est née sous l’inspiration de l’Esprit Saint à Echallens en 1842, puis transférée à Saint-Loup en 1852.
De par la provenance des diaconesses, issues de toutes les familles spirituelles du protestantisme, l’Institution puis la Communauté gardera, au cours des années, comme une richesse à partager ce désir d’ouverture et d’unité avec toutes les Eglises de la Réforme.
Par la suite, elle s’ouvrira aux autres Eglises chrétiennes, s’associant à la démarche pour l’Unité en créant les fraternités œcuméniques.
La vocation de la Communauté s’inscrit dans la vocation d’un lieu : Saint-Loup.
La Communauté est une petite « cellule de vie ». Elle est pour chaque diaconesse le point d’ancrage dans l’Eglise universelle « Corps de Christ ». Autonome dans ses structures et son fonctionnement, elle est rattachée plus spécifiquement à l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, mais demeure un lieu ou les diaconesses désirent que chaque Eglise et Communauté se sentent accueillies.
La vocation de ce lieu dépasse les frontières du canton de Vaud et s’inscrit comme dans le passé du temps des hôpitaux et infirmeries dans une ouverture à la Romandie !

                             A Saint-Loup, vous êtes chez vous !

Photo content